Marché de référence

La niche des huiles AOP et IGP

Le marché que nous ciblons est la niche des huiles d’olive les plus prestigieuses. Aujourd’hui, ce segment représente environ 4% de toute la production italienne, bien que les quantités potentiellement éligibles à la certification AOP et IGP, en particulier dans le sud, soient plus élevées.

Comme on le sait, pour classer une huile comme extra vierge selon la réglementation européenne, il faut, en plus du respect de certains paramètres physico-chimiques, obtenir une absence totale de défauts organoleptiques et présenter des attributs positifs tels que le fruité, l’amertume et le piquant. Il n’est cependant pas nécessaire, même dans le cas d’une origine 100% italienne, que le profil organoleptique corresponde à un quelconque paramètre de typicité.

Pour être classifiée comme D.O.P/ IGP, une huile doit respecter un cahier des charges spécifique qui répond à des normes strictes pour chaque dénomination et définit les conditions requises à la base de la typicité :

  • Zone de production
  • Variété de l’olive
  • Profil sensoriel
  • Paramètres analytiques strictes

Pour obtenir le certificat de conformité aux normes de production, il est en outre nécessaire de soumettre chaque lot d’huile d’olive destiné à devenir AOP/ IGP, à un organisme indépendant qui en vérifiera la traçabilité et la conformité aux paramètres analytiques et organoleptiques.

A la lumière de ce qui précède, il est clair que le marché des huiles AOP et IGP est forcément circonscrite à un créneau défini par une philosophie de la qualité très différente de celle du marché de l’huile d’olive extra vierge destinée à la consommation de masse: elle est en effet fondée sur une étroite collaboration entre tous les opérateurs du secteur.

Grâce à sa connaissance intime du monde de la production et de la distribution, PrimOli agit comme un relais dans la connexion entre ces différents acteurs.